Desserts 6939

 

Aussi incroyable que ça puisse paraître J’ai croqué dans mon premier macaron il y a moins d’un mois. Ce qui est encore plus incroyable c’est que j’ai fait deux séjours de deux mois à Paris sans jamais goûter à un seul macaron! Je sais, c’est un vrai péché pour une gourmande comme moi. Depuis ma venue tardive dans l’univers des blogs, je voyais ces mignons petits biscuits colorés et je ne comprenais pas vraiment le délire. Oui ils étaient bien jolis mais ils semblaient si compliqués à fabriquer pour un résultat que je croyais bien ordinaire. Oh! Jusqu’à ce que je prenne ma première bouchée. Surprise, plaisir et excitation! Wow! Rien d’ordinaire dans cette texture, ce goût, cette délicatesse. J’étais conquise!

 

Tellement conquise qu’il m’en fallait encore! J’avais goûté ces petites merveilles chez Paillard (Café-boulangerie sur la rue Saint-Jean à Québec) mais de retour chez moi, je ne pouvais m’empêcher d’y penser. Macaron, macaron, ma-ca-ron… mmmmm! La solution : en faire!

 

Avec toutes mes lectures sur le net, j’étais pour le moins effrayée. Ça semblait vraiment compliqué. C’est certaine que ce n’ai pas la pâtisserie la plus facile à réaliser. Patience, méthode et savoir-faire entre en ligne de compte mais je pense que si on prend son temps et qu’on veut vraiment, on peut y arriver. La preuve, la voilà! Tada! Mes premiers macarons à vie! Pas si mal non? En plus, je n’avais pas vraiment les bons outils de travail mais on se débrouille. J’ai eu bizarrement plus de difficulté avec la ganache qu’avec les coques. Je n’ai pas réussis l’émulsion et ça ressemblait plus à une sauce au chocolat. J’ai récupéré en faisant une crème au beurre mais c’était excellent.

 

Je vous donne un lien qui m’a été d’une utilité incroyable. Vous devez aller voir cette vidéo. J’ai suivi les instructions à la lettre et ça fonctionne. C’est super utile de voir le tour de main du chef Christophe Morel pour y arriver. C’est sur Stéphane L’Écuyer TV où vous trouverez plein d’autres clips intéressants.


Je vous donne la recette intégrale mais je n’ai fait qu’une demi pour commencer. Je ne voulais pas gaspiller tous ces beaux produits si jamais mon test échouait! Alors voilà, un peu de courage, le résultat est tellement gratifiant qu’il faut se lancer!!!

 

Desserts 6950

Blancs d’œufs     7

Sucre glace      50 g

Jus de citron     1 c. à thé

Sucre glace     450 g

Poudre d’amande     250 g

Poudre de cacao     40 g

Crème 35%     250 g

Chocolat (mi-sucré)     200g

Beurre non salé     35 g en petit cubes

 

 

1 – Dans un grand bol, à la mixette électrique, mélanger les blancs d’œufs, le jus de citron et 25 g de sucre et monter en neige très ferme. Après quelques minutes, ajouter l’autre 25 g de sucre et continuer à battre. Les blancs doivent être vraiment très fermes.

 

2 – Dans un autre bol, mélanger les 450 g de sucre à glacé, la poudre d’amande et le cacao. Tamiser ce mélange et verser en deux fois sur les blancs en neige. À l’aide d’une spatule, bien mélanger (macaronner) pour obtenir une pâte lisse et qui forme un ruban (voir le lien pour la vidéo).

 

3 – Placer le mélange dans une poche à douille avec une douille lisse. Sur une plaque recouverte de papier parchemin, former les coques en partant du centre (encore ici la vidéo est un must). Laisser reposer  de 15 à 30 minutes pour qu’il se forme une petite croute (les coques ne doivent plus être collantes au touché).

 

4 - Cuire à 350F pour 25 minutes

 

5 – Préparer la ganache en faisant chauffer la crème et en la versant sur le chocolat. Bien mélanger. Quand le mélange a tiédit, incorporer le beurre et faite une émulsion avec la mixette. Laisser refroidir.

 

6 – Laisser refroidir les coques et en retourner la moitié. Garnir ces moitiés de ganache et compléter avec une autre coque de grosseur similaire.

 

7 - Ici la partie la plus difficile! Les macarons ont besoin de 24 à 48 heures de maturation au frigo pour acquérir leur texture tant recherchée. Il faut donc attendre avant de les manger. Une vraie torture. Après les 24 à 48 heures, on peut les congeler.

 

 

Retour à l'accueil